Petit kidnapping en famille

      Taken 2 répond de manière probante à une question de la plus haute importance : un parkinsonnien peut-il réaliser un film d’action ? Je vous laisse découvrir la réponse par vous-même avec les magnifiques scènes d’action de ce film, toutes plus hystériques et surdécoupées les unes que les autres. C’est vrai quoi, pourquoi ne montrer qu’en un seul plan ce qu’on peut montrer en 9 plans, surtout quand il s’agit seulement d’un mec qui recharge son arme !

      On est bien loin du premier Taken qui, à défaut de ne rien proposer d’original dans le genre, était plutôt efficace voire fun dans ses scènes d’action et qui montrait un Paris crade loin des clichés habituels. En plus d’imposer Liam Neeson comme action hero, le film de Pierre Morel a été une excellente opération pour la société de Luc Besson, rapportant plus de 145 millions de dollars aux USA, un an après la sortie en France ! Et il y a encore des gens qui pensent que le téléchargement tue le cinéma …

      Mais revenons à nos moutons, dans Taken 2 donc, Bryan Mills, sa femme et sa fille sont en vacances en Turquie quand – TIN TIN TIN! – le père d’un mafieux qu’il a tué à Paris veut se venger et le kidnappe lui et sa femme. Vous en conviendrez, cela est très basique, mais rassurez-vous, personne ne cache ce manque d’originalité dans le film, Liam Neeson le premier, tant son jeu d’acteur est approximatif. En fait, personne ne semble y croire vraiment, sans doute à cause du scénario. Car cette fois-ci, c’est Kim (Maggie Grace) la fille de Bryan qui doit le retrouver et comment fait-on pour retrouver son papa chéri prisonnié dans une cave dans une ville qui doit compter 126 millions de caves ? Facile ! On fait un cours de cartographie par téléphone (oui, même prisonnier, Bryan peut utiliser un téléphone, ‘sont pas au  courant des nouvelles technologies ces Turcs ?!) et on lance des grenades un peu partout dans Istanbul pour se repérer à l’ouïe ! Ah mais oui, j’y aurait pas pensé, mais ça paraît logique en soi…

      Luc Besson s’améliore en terme de scénario, puisque maintenant il ne prend même plus le temps de laisser respirer les spectateurs entre la résolution de l’intrigue et l’épilogue. Ce qui fait qu’en l’espace d’une minute, on passe de la mort du méchant à une happy end des plus dégeulasses, genre « T’es le plus fort Bryan, tu nous as encore sauvé je m’en lasse pas, veux-tu me ré-épouser, j’ai fait une erreur en divorçant », bref toute la petite famille déguste un milk-shake au bord de la mer sous le soleil écrasant de la Californie. On est quand même plus en sécurité dans nos villes américaines, bien loin de ces Turcs barbares et de leurs coutûmes d’un autre temps ! Ah c’est beau un film EuropaCorp !!!

      Je vais arrêter ici car il y aurait encore beaucoup à dire – et pas que du bon – sur Taken 2. Si vous êtes masochistes, je vous invite donc à allez le voir, mais pensez à vous mettre tout au fond de la salle, pour ne pas détruire vos rétines.

Titre original : Taken 2
Réalisation : Olivier Megaton
Nationalité : France
Scénario : Luc Besson et Robert Mark Kamen
Chef opérateur : Romain Lacourbas
Musique : Nathaniel Mechaly
Production : Luc Besson
Avec : Liam Neeson, Maggie Grace, Famke Janssen...
Durée : 98mn
Distributeur : EuropaCorp.
Sortie en France : 3 novembre 2012

Dr. Gonzo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s