Mission Impossible – Ghost Protocol, de Brad Bird (2011)

        Avant qu’un réalisateur ne fût annoncé pour Mission Impossible : Protocole Fantôme, le projet ne m’intéressait que très peu, ayant en mémoire les films précédents qui ne m’ont guère marqué et qui faisait surtout l’auto-célébration de Tom Cruise (et encore plus dans les bonus de Mission Impossible 2, mais là est encore autre chose). Et puis surprise, on annonce que c’est Brad Bird qui est chargé de la réalisation de ce 4ème opus. Le Brad Bird de Pixar, celui des excellents Les Indestructibles et Ratatouille qui plus est. Et là a commencé à germer dans ma tête l’idée qu’il pourrait offrir un film d’action-espionnage subtil et généreux à la fois, et avec une réalisation originale de par son expérience dans l’animation. Et bien le bonhomme ne m’a pas déçu, loin de là.

MI - GP

        Dans ce nouvel épisode, l’agent Ethan Hunt (Tom Cruise) et sa nouvelle équipe composée de William Brandt (excellent Jeremy Renner), Benji Dunn (le délirant Simon Pegg) et Jane Carter (Paula Patton) doivent remplir une mission sans l’autorisation du gouvernement américain et donc sans soutien logistique et financier. Bref ils doivent se démerder pour éviter une guerre mondiale nucléaire, rien que ça. Pour ne rien arranger, Ethan Hunt est reconnu coupable d’actes terroristes contre le Kremlin et est poursuivi par les autorités russes. Le scénario, aussi invraisemblable soit t-il, fait la part belle aux séquences d’action maousses, tels l’épisode à Dubaï ou l’on enchaine sans transition l’escalade du building le plus haut du monde à une course poursuite en voitures en pleine tempête de sable. Mais Mission Impossible – Ghost Protocol sait aussi faire dans le raffiné, comme en témoigne la scène d’infiltration du Kremlin très bien orchestrée, ou encore la scène d’ouverture très bien gérée elle aussi en termes de mise scène et d’escalade de l’intensité dramatique.

MI - GP

        On sent bien toute la maîtrise de Brad Bird pour son film, du rythme dynamique à la direction d’acteurs et d’actrices (cela faisait longtemps que je n’avait pas vu un catfight aussi plaisant, celui dans la tour de Dubaï entre Paula Patton et Léa Seydoux) en passant bien sûr par la réalisation qui fait toute la différence. En effet on voit l’expérience du réal’ dans l’animation et sa transposition des codes de celui-ci injecté dans un film-live. La scène finale dans une usine de voitures est assez jouissive, et renvoie directement à l’esprit décomplexé de Pixar, tout comme le sont les gadgets high-tech utilisés. Bref un très bon divertissement qui surpasse de loin les précédents Mission Impossible, avec à noter également une bande-son explosive de Michael Giacchino qui modernise très bien le thème crée par Danny Elfman pour le premier film adapté de la série.

Titre original : Mission Impossible - Ghost Protocol
Réalisation : Brad Bird
Nationalité : Etats-Unis
Scénario : Josh Appelbaum, André Nemec et Christopher McQuarrie
Chef opérateur : Robert Elswit
Musique : Michael Giacchino
Avec : Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg, Paula Patton, Léa Seydoux...
Production : Paramount Pictures, Bad Robot et Skydance Productions
Distributeur : Paramount 
Durée : 133mn
Sortie en France : 14 décembre 2011
Publicités

4 réflexions sur “ Mission Impossible – Ghost Protocol, de Brad Bird (2011) ”

  1. Entièrement d’accord : un grand divertissement, décomplexé et mené de main de maitre par Bird. Et puis Paula Patton : Miam 😉

    Sinon, un grand merci pour l’article de Thoret sur Miami Vice, c’est effectivement une mine d’or et me conforte mon opinion sur ce film.

  2. Un superbe divertissement, le deuxième que j’aime depuis que Mission Impossible fut porté sur nos écrans. Un film plus centré sur son sujet, l’équipe a de nouveau sa place au coté de Cruise, Brad Bird qui se démerde comme un chef pour son premier film live et puis quelle inventivité. Un vrai plaisir

  3. Complètement d’accord avec toi. En ce qui me concerne, je suis un grand fan de Tom Cruise donc je partais plutôt confiant. Et je n’ai vraiment pas été déçu, la mise en scène de Brad Bird est sublime et extrêmement lisible durant les scènes d’action. Et puis la séquence à Dubaï est juste hallucinante, c’est la première fois que j’ai limite le vertige en regardant un film. Bref, un divertissement de grande qualité, j’en redemande 😉

  4. Le meilleur film de la franchise pour moi. Un divertissement de haut vol, j’ai vraiment passé un très bon moment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s