Des monstres attaquent la Ville, de Gordon Douglas (1954)

        Le film d’insectes géants est un grand classique du cinéma de genre, présent à toutes les époques avec plus ou moins de succès. On pense, par exemple, à Starship Troopers (1997) ou La Mouche (1986). Mais dans les années 1950-1960, le concept est fréquemment employé par les studios hollywoodiens, avec une arrière-pensée idéologique claire. C’est le cas de Them!, connu chez nous sous le nom totalement merdique Des Monstres attaquent la Ville, réalisé par Gordon Douglas –  connu pour avoir fait une bonne centaine de films de commande pour de grands studios durant sa longue carrière de près de 50 ans.

        Tout comme Godzilla de Ishiro Honda, sorti la même année, Them! utilise un animal comme métaphore des dangers de l’arme nucléaire. Certes des séries B du tout début des années 50 mettaient déjà en garde contre l’arme atomique, mais dans le cas présent il s’agit d’un film beaucoup plus populaire et réunissant des acteurs reconnus. On trouve ainsi James Whitmore (La Planète des Singes, L’oeuf du Serpent, Les Evadés…) dans le rôle du policier Ben Peterson, chargé d’enquêter sur le meurtre de son coéquipier. Il doit faire équipe avec l’agent du FBI Robert Graham, interprété par James Arness;  ainsi qu’avec le docteur Harold Medford, joué par le grand Edmund Gwenn, qui a commencé sa carrière à l’époque du muet. A noter aussi la présence furtive de Leonard Nimoy, alias Spock dans Star Trek.

Them!

        L’histoire est des plus simple, après quelques recherches dans le désert du Nouveau-Mexique, les policiers découvrent que des fourmis géantes ont trouvé refuge dans un nid non loin de Los Angeles. Tout est fait pour les éliminer, mais un autre nid est découvert sous les canalisations de LA. La ville est en proie aux infâmes bestioles ! Et cette fois-ci leur lancer un pichet d’eau chaude ne sera pas forcément d’un grand secours. Pour son époque, Them! est plutôt bien mis en scène, l’expérience de Gordon Douglas est payante puisque certaines scènes sont assez époustouflantes (à condition de s’imaginer être un spectateur de l’époque bien sûr, mais quand même). De plus le dosage entre enquête policière et film de monstres est maîtrisé. Concernant les fourmis elles-mêmes, elles provoqueront sans doute l’hilarité chez certains, ou bien l’admiration comme pour moi, qui suis fan de ces constructions artisanales  actionnées par des câbles, le tout accentué par le cri entêtant qu’elle font. Beaucoup d’éléments font penser à un film de Del Toro avant l’heure (monde souterrain, monstres, attaques musclées pour éliminer les indésirables…). Quoi qu’il en soit les scènes d’extermination des fourmis sont très bien fichues, même 50 ans après sa réalisation le film est toujours agréable à regarder, malgré un aspect kitch évidemment.

Them!

        Un classique du film d’insectes géants des années 50, auquel on peut reprocher cependant son discours sur les dangers de l’arme atomique trop appuyé, là ou d’autres films sont plus subtils. Mais bon, il évite au moins les allusions à la Guerre Froide et au communisme, c’est déjà ça de pris…

Titre original : Them!
Film en Noir & Blanc
Réalisation : Gordon Douglas
Nationalité : Etats-Unis
Scénario : Russell Hughes et Ted Sherdeman, d'après une histoire de George Worthing Yates
Chef opérateur : Sidney Hickox
Musique : Bronislau Kaper
Avec : James Whitmore, Edmund Gwenn, James Arness...
Durée : 94mn
Production : Warner Bros Pictures
Date de Sortie : 19 juin 1954 (USA) et 3 juin 1955 (France)


                                                     Dr. Gonzo
Publicités

4 réflexions sur “ Des monstres attaquent la Ville, de Gordon Douglas (1954) ”

  1. Un des plus célèbres film d’insectes géants (avec « Tarantula » de Jack Arnold) qui annonce effectivement « Starship troopers » ou même « Aliens », lors de la séquence dans les égouts. De la série d’envergure à voir absolument.

  2. Exactement, les films plus récents du même genre doivent beaucoup à ces classiques qui ont posé les bases et codes. Merci de ton passage !

  3. Miam ! Miam ! J’adore ce classique du cinéma de SF. Effectivement, il a inspiré, entre autres, Starship Troopers. J’avais vu, dans le même style, L’Empire des Fourmis Géantes. On lui préférera largement Them !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s