Take Shelter, de Jeff Nichols (2012)

        S’il y a bien un film dont j’ai entendu parler en bien tout au long de l’année et que je n’avait encore honteusement pas vu, c’est bien Take Shelter, de Jeff Nichols. C’est désormais chose faite et je comprend mieux l’engouement unanime autour du film.

        Curtis LaForche mène une vie paisible avec sa femme et sa fille quand il devient sujet à de violents cauchemars. La menace d’une tornade l’obsède. Des visions apocalyptiques envahissent peu à peu son esprit. Son comportement inexplicable fragilise son couple et provoque l’incompréhension de ses proches. Rien ne peut en effet vaincre la terreur qui l’habite…

Perturbation du quotidien de Curtis (1)

        Derrière ce scénario assez banal sur le papier se cache un redoutable portrait dramatique sur un couple américain typique, interprété par Michael Shannon et Jessica Chastain. Des évènements annonciateurs d’une future catastrophe apocalyptique parsèment le long-métrage, évènements dont on ne sait trop s’ils sont réels ou bien s’ils sont simplement issus de l’imagination paranoïaque de Curtis, qui sombre peu à peu dans la schizophrénie. Persuadé que la fin du monde est proche, qu’elle se manifestera par une « grosse tempête, comme personne n’en a jamais vue », il va s’endetter pour construire un abri (shelter en anglais) anti-tornade sous  son jardin. Cette tempête peut symboliser les angoisses existentielles de Curtis, les craintes contemporaines concernant la vie de couple et tout ce qui en suit (éducation des enfants, stabilité du couple, gestion des finances…), et c’est cette liberté de lecture du film qui fait la force de Take Shelter. Curtis semble être seul à « voir » les oiseaux affolés dans le ciel, ou les orages de plus en plus violents, les autres personnes – trop occupées par leur quotidien répétitif et monotone – ignorent ces faits pourtant troublants…

Perturbation du quotidien de Curtis (2)

        Cette phobie d’imaginer qu’il ne peut protéger suffisamment sa famille est à l’origine même de la rupture de plus en plus imminente avec sa femme. L’excellente Jessica Chastain est tout simplement magnifique dans son rôle de femme au foyer en plein doute sur son couple. Elle qui déjà excellait dans The Tree of Life, Des Hommes sans Loi (et avant de la voir dans Zero Dark Thirty pour lequel elle a remportée une dizaine de récompenses !!), c’est assurément l’une des meilleures actrices de sa génération. Quant à Michael Shannon et bien comment dire, c’est du pur jeu d’acteur tétanisant, incarné à fond dans son jeu, épatant tout simplement. La scène ou il pète les plombs pendant un diner en pleine réunion d’un social club, groupe de sociabilité par excellence de la société américaine ou tout écart aux normes et codes établis est très mal vu, offre un sacré numéro d’acteur à Shannon. Ce rôle est par ailleurs assez proche de celui qu’il avait dans Bug de William Friedkin (2006), ou il campait déjà un paranoïaque d’une brillante façon. Et son prochain rôle est d’ailleurs … un psychopathe. Quand on dit qu’il est dur de sortir d’un registre…

L'abri : contre les tornades ou le monde extérieur ?
L’abri : contre les tornades ou le monde extérieur ?

        De par son aspect musical un peu trop répétitif (malgré de très bonnes compositions), sa réalisation assez simple mais efficace, et par l’aspect social du récit (la crise financière, la rupture de génération entre parents et enfants…), Take Shelter avait tout pour n’être qu’un simple film indépendant sans âme comme on en voit trop souvent dans l’industrie US. Mais là, Jeff Nichols est parvenu à en dégager un souffle à la fois lyrique et angoissant, soutenu par une direction d’acteurs incroyable, et une ambiguïté permanente entre réalisme et fantastique, entre lucidité et folie du personnage. C’est donc un film sur la folie d’un seul homme, échelonnée par étapes distinctes (plus Curtis sombre dans la folie, plus la caméra se rapproche de son visage), et dont la fin que l’on voit pourtant arriver à 10kms, parvient à nous  surprendre et par la même occasion à nous offrir une persistance rétinienne incroyable.

Un plan final somptueux, qui nous hante bien longtemps après...
Un plan final somptueux, qui nous hante bien longtemps après…
Titre original : Take Shelter
Réalisation : Jeff Nichols
Nationalité : Etats-Unis
Scénario : Jeff Nichols
Chef opérateur : Adam Stone
Musique : David Wingo
Avec : Michael Shannon, Jessica Chastain, Katy Mixon, Shea Whigham, Tova Stewart...
Production : Grove Hill Productions et Hydraulx Entertainment
Distributeur : Ad Vitam
Durée : 120mn
Sortie en France : 4 janvier 2012

                                                        Dr. Gonzo
Publicités

3 réflexions sur “ Take Shelter, de Jeff Nichols (2012) ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s