La représentation de la jeunesse délinquante dans le cinéma français, depuis le régime de Vichy jusqu’à nos jours

        Allez, un peu d’auto-promotion ne fait pas de mal, alors voilà en exclusivité mondiale mon mémoire de Master 2 Histoire sur « La représentation de la jeunesse délinquante dans le cinéma français depuis le régime de Vichy jusqu’à nos jours ». A travers un corpus de 14 films – Le Carrefour des enfants perdus, La cage aux rossignols, Chiens perdus sans collier, Les quatre-cents coups, Terrain vague, L’Enfance nue, De bruit et de fureur, Le Petit criminel, La Haine, Ma 6-T va crack-er, Les amants criminels, Wesh-wesh qu’est ce qui se passe ?, Les choristes et  Khamsa – j’ai voulu voir comment l’image des jeunes délinquants a évoluée sur plus de 60 ans dans les fictions françaises, et en quoi ces films construisaient une représentation spécifique de cet important problème de société qu’est la délinquance.

-"Je le dit et je le répète : ce mémoire est scientifiquement digne d'intérêt national !"
-« Je le dit et je le répète : ce mémoire est scientifiquement digne d’intérêt national ! »

        Evidemment vous ne pouvez lire que la conclusion si vous êtes pressés, et faire l’impasse sur l’historiographie de la sociologie de la délinquance, qui statistiquement est susceptible d’intéresser environ 0,00000017643890000555 % de la population mondiale, et encore dans les conjonctures les plus optimistes ! Vous comprenez sans doute mieux maintenant pourquoi l’activité du blog s’est quelque peu ralentie au cours des derniers mois, avec ce mémoire à terminer dans des temps records que même DSK n’aurait pu imaginer pour sodo… pour boucler le rapport international des bilans monétaires… Et puis comme Haydenncia est parti chasser le Caribou dans le désert de Mojave (je lui ai pourtant dit qu’il n’y en a pas là bas), ça fait moins d’articles aussi. En tout cas, heureusement que dans cette frénésie rédactionnelle je pouvais compter sur le meilleur ami de l’étudiant (outre les préservatifs), j’ai nommé :

LD0000731935_2
A quand une réduction sur les machines à café sur présentation de sa carte étudiant ?!

        Enfin bref, si vous avez des plaintes et des remarques sur la qualité de mon mémoire, c’est la troisième porte à gauche, sur votre droite (mais que si vous êtes perpendiculaire à la machine à café), puis tout droit sur 30 mètres, 1er étage, posez votre lettre de condoléances sur le tas de chaussettes qui traîne. Merci.

        P.S. : Pour le mauvais alignement du texte et des images à certains endroits, je tiens à dire que cela ne viens pas de moi, mais du site (dont je ne dirais pas le nom) qui sert à convertir en pdf.

        Le lien ici :

Mémoire Master 2 Histoire. La représentation de la jeunesse délinquante dans le cinéma français, du régime de Vichy jusqu’à nos jours.2013

 

Bonne lecture (si vous avez le courage) !

 

-"Un mémoire sur la délinquance juvénile en France !? Et pourquoi pas un sur les Roms bordel !"
-« Un mémoire sur la délinquance juvénile en France !? Et pourquoi pas un sur les Roms bordel ! »

 

Dr. Gonzo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s