Peur Bleue, de Renny Harlin (1999)

Le docteur Susan McAlester est persuadée de pouvoir remédier à la dégénérescence du cerveau humain à l’aide de protéines de requins. Elle travaille avec une équipe de biologistes au centre de recherche Aquatica, un vaste complexe offshore, où ils se livrent a des expériences aussi secrètes que dangereuses. C’est ainsi que le docteur Susan McAlester n’a pas hésité à recombiner l’ADN de deux grands requins au mépris de l’éthique médicale et de la plus élémentaire prudence. Susan et ses partenaires en font ainsi de terrifiantes machines à tuer.

Publicités

Avril au cinéma : le spectateur-légume, et l’art de faire passer des navets pour du caviar

En ce début du mois de mai, il me semble important de revenir rapidement sur le terrible mois précédent en matière de sorties cinéma. Pourquoi ? Parce que rarement le spectateur n’a été pris autant pour un bouffeur de pop-corn ignare et dénué de toute conscience…

Pacific Rim, de Guillermo Del Toro (2013)

Avec Pacific Rim, Guillermo Del Toro s’offre pour la première fois de sa carrière un budget énorme de 190 millions de dollars, marketing inclus, afin de réaliser un rêve de gosse. Pas seulement le sien, mais aussi celui de millions de geeks, cinéphiles, cinéphages… Qui n’a pas rêvé un jour voir des mechas combattre des kaijus, dans une symphonie de destruction homérique ?…