The Wicker Man, de Robin Hardy (1973)

Petit film culte du cinéma britannique, The Wicker Man est l’occasion pour Christopher Lee de se mettre dans la peau d’un gourou adepte du néo-paganisme, avec tout ce que cela implique de sacrifice humain, d’orgies sexuelles et de rituels consanguins et incestueux. Le film de chevet de Christine Boutin, en bref.

Publicités

Frayeurs, de Lucio Fulci (1980)

Lucio Fulci : une légende, une époque, et une conception du cinéma. En matière de cinéma de genre transalpin, Fulci fût l’un des derniers ambassadeurs, avec son compatriote Dario Argento qui lui, s’essouffle depuis déjà quelques temps. Comme nombre d’artisans du fantastique, Fulci a été reconnu assez tard en dehors de ses frontières natales…

Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin, de John Carpenter (1986)

Après des succès retentissants tels que Halloween ou The Thing, John Carpenter présente en 1986 un personnage d’un nouveau genre, interprété par le fidèle Kurt Russell mais à des années lumières de son rôle de Snake Plissken dans New York 1997. Jack Burton est le parfait anti-héros. Camionneur baroudeur en marcel funky, jean délavé et bottes ringardes, il est la personnification du beauf mais armé de punchlines ravageuses…