12 heures, de Simon West (2013)

Il y a des choses qui ne peuvent s’expliquer dans la vie d’un homme, des choses d’une incommensurable incompréhension, comme par exemple aller voir le dernier Nicolas Cage au cinéma. Bien sûr je peux justifier ce choix suicidaire par les orages qui battaient leur plein dehors et le réconfort temporaire d’une salle de cinéma, mais quand bien même, il faut en vouloir pour regarder ce nouveau nanar estival de l’acteur le plus en roue libre de la famille Coppola…