True Grit, de Ethan & Joel Coen (2011)

True Grit

1870, juste après la guerre de Sécession, sur l’ultime frontière de l’Ouest américain. Seul au monde, Mattie Ross, 14 ans, réclame justice pour la mort de son père, abattu de sang-froid pour deux pièces d’or par le lâche Tom Chaney. L’assassin s’est réfugié en territoire indien. Pour le retrouver et le faire pendre, Mattie engage Rooster Cogburn, un U.S. Marshal alcoolique. Mais Chaney est déjà recherché par LaBoeuf, un Texas Ranger qui veut le capturer contre une belle récompense. Ayant la même cible, les voilà rivaux dans la traque. Tenace et obstiné, chacun des trois protagonistes possède sa propre motivation et n’obéit qu’à son code d’honneur. Ce trio improbable chevauche désormais vers ce qui fait l’étoffe des légendes : la brutalité et la ruse, le courage et les désillusions, la persévérance et l’amour…

        Deuxième remake de la part des frères Coen, True Grit redonne ses lettres de noblesse au western, genre cinématographique le plus symbolique des racines et du mythe de l’Amérique.True Grit narre une petite partie de la vie de plusieurs personnages qui vont devoir faire route ensemble, chacun ayant un profit différent à la clé (vengeance, argent, devoir envers son pays…). Cette aventure semble presque anodine dans la vie de chacun d’eux, mais pour la jeune Mattie Ross, l’apaisement ne viendra que par la mort du voyou qui a tué son père. S’engage une chasse à l’homme en plein territoire indien. La Nature est d’ailleurs filmée de manière sublime, dans tout ce qu’elle a de sauvage, d’hostile et de pure, le tout magnifié par un Scope somptueux. De même le travail opéré sur la photographie est divin au sens premier du terme, lumineuse et quasi-mystique (Rooster Cogburn se dévoile peu à peu pour la première fois par la lumière d’une fenêtre). La quête initiatique de cette jeune fille naïve qui découvre la violence du monde se mêle à une peinture de l’Amérique de la fin du XIXème siècle, qui a le cul entre deux chaises (la modernité industrielle et le capitalisme d’un côté, les valeurs traditionnelles de l’autre). La religion est omniprésente, que ce soit dans les dialogues ou la musique qui reprend l’air de cantiques. La légende US dans sa plus pure expression. 

           True_Grit__2_

        Porté par des acteurs impériaux (sans exception), True Grit porte indéniablement la marque des frères Coen qui se réapproprient les matériaux de base, et offrent des dialogues jubilatoires et cyniques. La réalisation est digne des premiers classiques du genre, sans aucun effets tape-à-l’oeil et autre artifice, mais sobre et claire. La rencontre de personnages picaresques, ou les brusques changements de ton sont autant de qualités rendant l’immersion dans cette aventure totale. Les rares scènes violentes sont d’une rare intensité, à l’image de ce duel à 4 contre 1 en fin de partie, qui iconise un Jeff Bridges déjà exceptionnel. En privilégiant l’humanisme au spectaculaire (telle la chevauchée nocturne, sublime), les frères Coen font de leur True Grit un pur moment de cinéma, à la fois riche, simple (dans sa réalisation) et visuellement époustouflant.

          True_Grit__1_

         Comme quoi, il est encore possible de réaliser un classique du western en 2011 !

Dr. Gonzo

Publicités

2 réflexions sur « True Grit, de Ethan & Joel Coen (2011) »

  1. De retour avec un bien beau western ça fait bien plaisir. Bien meilleure que l’adaptation portée par le tandem Duke/Hathaway, cette version fait la part belle au délicieux cabotinage de Jeff Bridges, à une étonnante composition de Matt Damon et à la révélation Hailee Steinfeld qu’on retrouvera brièvement en tenancière à la fin de « The Homesman ». Une bonne occasion de chevaucher les hautes plaines avec les Coen.

  2. Tiens, mais c’est que je n’avais même pas capté que c’est Haillee Steinfeld dans « The Homesman »… Je devient sénile, par Toutatis ! Je ne me lasse pas de revoir « True Grit », et je peux faire la même réflexion pour tous les films des Coen (sauf « Intolérable Cruauté » et « Ladykillers »).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s